Titre de l'image

Un quartier durable

Pensé et organisé selon les principes de développement durable, l’éco quartier du Plateau de la Mayenne entend développer le territoire dans le respect des équilibres sociaux, environnementaux et économiques.

Un éco quartier durable doit répondre à diverses mesures :

  • Développer la mixité entre habitat, activités économiques, commerces, services et loisirs.
  • Conserver l’identité du lieu, sa mémoire et les éléments paysagers structurants.
  • Intégrer la qualité environnementale dans les bâtiments avec trois priorités : l’eau, l’énergie et le bruit.
  • Diminuer la circulation automobile au profit de déplacements doux (vélos, piétons, tramway).
  • Associer les habitants au déroulement du projet.
  • Intégrer les grands projets structurants : première ligne de tramway et contournement A11.
  • Répondre aux besoins de logements avec une offre diversifiée et favoriser la mixité sociale.

Baudets-BD1-1

Description de l'image

Le développement durable se manifeste par une démarche environnementale ciblée et notamment : la gestion des eaux pluviales. Le projet dispose d’aménagements spécifiques pour palier l’infiltration naturelle et progressive des eaux de pluie. Un réseau de noues et de bassins de rétention permet de gérer leur ruissellement sans augmenter les risques d’inondation. Grâce à ce dispositif, l’urbanisation n’a pas d’incidence sur le niveau de la Mayenne ; l’éco quartier n’y déversant pas plus d’eau qu’aujourd’hui.

Le respect de la faune et la flore
Lors de l’élaboration du projet, les espèces végétales (prairie, petites zones humides) et animales (petits mammifères, oiseaux, amphibiens, reptiles) présentes sur le site ont été recensées. Dans le cadre de son aménagement, le Plateau de la Mayenne assure la préservation de ses espaces et des espèces. Ainsi, le parti d’aménagement retenu donne la part belle aux espaces verts, en délimitant les espaces construits, en préservant les traces existantes et assure une protection de ces espèces et de leurs habitats naturels. Par ailleurs, une espèce végétale peu courante a été répertoriée sur le site du plateau de la Mayenne : le peucédan de France. Cette plante, que l’on rencontre le plus souvent au bord des routes est protégée à l’échelle régionale et fera donc l’objet d’une attention particulière. Trois hectares qui devaient être initialement bâtis ont ainsi été « sanctuarisés » pour permettre au peucédan de se développer naturellement. Cet espace sera ouvert au public afin de lui faire découvrir cette plante, par le biais de panneaux ludiques.

Des constructions respectueuses de l’environnement
Toutes les constructions doivent prendre en compte le facteur environnemental en optimisant l’apport des énergies renouvelables. Plusieurs mesures sont ainsi mises en œuvre :

  • intégration des panneaux solaires,
  • utilisation des techniques et matériaux innovants pour l’isolation et la circulation de l’air
  • construction de bâtiments à faible consommation d’énergie (BBC, THPE)
  • Végétalisation des toits et des façades

Par ailleurs, sur la partie angevine du Plateau de la Mayenne, une chaufferie collective à bois couvrira les besoins en chauffage et en eau chaude de l’ensemble des logements et des équipements. Le premier bénéficiaire a été le centre de maintenance du tramway en 2009.

Nullam risus felis dapibus risus. ipsum sem, elementum libero.